Chargement…


AFFAIRE KEVIN LEFEBVRE : LE PRINCE CHARMANT ETAIT UN ASSASSIN | Enquêtes criminelles | W9

20 Janvier 2016, à Civaux dans la Vienne. Depuis deux mois, Maud, une couturière de 28 ans, est amoureuse : elle a rencontré Kévin Lefebvre, un militaire de 28 ans, blessé en mission. Elle a tout de suite été séduite par ce père veuf qui élève seul son petit garçon de 4 ans. Seulement, ces derniers temps, il y a de l’eau dans le gaz. La jeune femme est agacée par le comportement de son amoureux : elle le trouve secret, fuyant… Soit cela change, soit elle rompt !  Alors pour raviver la flamme, Kévin a décidé d’impressionner sa belle en l’invitant enfin à dîner chez lui. Maud est comblée. Mais elle est loin de se douter que son prince charmant lui a menti sur toute la ligne. Il n’est pas militaire, il n’a pas d’enfant et surtout cette maison n’est pas la sienne. Pire : ce dîner cache en réalité un effroyable crime. Sous leurs pieds, dans la chaufferie, une femme a été tuée : Chantal Delaunay, une mère de famille de 45 ans, la véritable propriétaire de la maison.  Deux jours plus tard, alertés par une voisine sans nouvelles, les gendarmes découvrent la victime. Tout laisse penser qu’elle a succombé à un jeu sexuel qui a mal tourné : elle est très légèrement vêtue, menottée et pendue avec une ceinture à la poignée de la porte. La maison est vide. Aucune trace de Kévin, ni du fameux dîner. D’ailleurs, ce n’est pas à lui que les enquêteurs vont d’abord s’intéresser car selon leurs informations, Chantal est en couple avec un certain David, rapidement innocenté. Alors, que faisait Kévin chez Chantal ? Étaient-ils amants ? C’est ce que va expliquer Kévin lors de son audition devant les gendarmes. Il prétend que la mort de Chantal est survenue lors d’ébats sexuels mouvementés : il aurait étranglé sa partenaire par accident. Seulement, en fouillant dans le passé du suspect, les enquêteurs vont avoir la conviction qu’il s’agit d’une mise en scène.  En effet, l’homme collectionnait les conquêtes et toutes dépeignent un homme, menteur et manipulateur, qui peut aller jusqu’à dépouiller ses compagnes avant de se faire démasquer. En 2014, il avait été condamné pour abus de faiblesse… et la plaignante n’était autre que Chantal Delaunay. Tout porte à croire qu’il s’agirait d’une histoire de vengeance. Mais la réalité est bien plus incroyable…