Chargement…


DOUCE FRANCE, CHER PAYS DE NOS VACANCES : CAMPING-CAR DANS LE PAYS BASQUE | TF1 | Reportages

Pendant tout l’été, alors que la France tente progressivement de retrouver une vie normale après le confinement, nos caméras ont suivi les vacances de 4 familles, en Bretagne, en Alsace, sur la Côte d’Azur, et aujourd’hui au Pays basque avec la famille PERRON.

Après deux mois de confinement et des années de sacrifices financiers, Florent, Aurélie, les 4 enfants de cette famille recomposée et Pika, leur chien, vont réaliser leur rêve… prendre leurs vacances d’été en camping-car. Alors que la famille projetait de partir en direction des Balkans, comme pour beaucoup de Français, le coronavirus les a contraint à rester en France et prendre la direction du Pays basque. « On se balade avec notre maison, on est relativement autonome, on n’a pas cette obligation de croiser du mode, d’être toujours en contact permanent avec d’autres personnes et donc de prendre des risques. Vis à vis du coronavirus. Je me sens plus en sécurité là sur la route, dans mon camping-car, que ailleurs. » explique Florent, le papa. Pour ce voyage inédit, la famille sera au grand complet pour la première fois de sa vie.

Florent, le père, cuisinier de métier de 38 ans au chômage, a devant lui une semaine au volant de son vieux camping-car de 22 ans pour rejoindre Biarritz où Aurélie, sa femme le rejoindra seulement début Aout. L’ostéopathe animalière s’occupera de sa jeune entreprise. À cause de la crise économique, elle n’a d’autre choix cette année que de travailler pendant une partie de ses vacances. « Je peux pas partir avec eux car je viens de monter mon entreprise et j’ai du boulot, mais c’est un sujet sensible. Ma famille c’est ma vie, si je travaille comme ça c’est parce que j’ai ça. » précise Aurélie, la maman.

Pendant une semaine et sans l’aide de sa conjointe, Florent va donc devoir s’occuper seul de ses 4 enfants. Faire les courses, conduire le camping-car, trouver chaque soir un point de chute où dormir, et bien sûr faire à manger à tout ce petit monde… ce voyage s’annonce semé d’embuches et de rebondissements. « Nous allons faire vivre à Aurélie les vacances par vidéo pour l’instant. Et puis quand elle sera là ce sera top, on sera tous au complet, mais avant, ça il va falloir que je m’occupe seul des 4 enfants, cela promet d’être mouvementé » s’enthousiasme Florent, le papa.

A Grâne, dans la Drome, Florent va découvrir que la peur d’une contamination du virus et le respect de la distanciation sociale sera au menu de ses vacances.

Arrivée à Anglet, au Pays basque, la famille va vivre la pire journée de ses vacances. Alors que la température avoisine les 40 degrés,  Florent et ses enfants vont être confrontés au premier incendie de l’été qui va ravager 167 hectares de forêt. « C’est la première fois, de voir un incendie aussi proche, j’ai jamais vu ça, je reste aux aguets, mais pas paniquer, juste pouvoir réagir, parce que je suis quand même avec mes 4 enfants, j’ai envie qu’on rentre tous ensemble! S’il faut partir, nous on a rien dehors, on est prêts, on rentre dedans, on allume le moteur et on part. On ne dormira que quand on sera sûrs et certains que rien ne peut se passer. En tous cas moi je ne dormirai qu’à ce moment-là. », indique Florent, le papa.

Une fois réunie au grand complet, la famille va pouvoir découvrir l’art de vivre d’une région haute en couleur… le Pays basque. Avec la visite d’un des plus beaux villages de France, celui de Saint-Jean-Pied-de-Port, d’une ferme typique où l’on produit le célèbre porc basque en AOP, le Kintoa, ou encore le souvenir d’un repas gastronomique dans l’une des plus belles tables du pays à Ciboure. La famille compte bien repartir de cette région avec des cartes postales plein la tête. « Je suis très heureuse de faire découvrir ce petit village à ma famille. Dans ces road trip en camping-car, c’est important de découvrir notre patrimoine. De prendre le temps de s’arrêter, de voir, de prendre du plaisir. On est en vacances après tout ! », se réjouit Aurélie, la maman.

Un voyage qui restera gravé dans leur mémoire. Une aventure faite de pleurs et de grandes joies… dans l’une des régions les plus belles de France.