Chargement…


PENDANT CE TEMPS-LA, LES RATS | M6 | 66 minutes

C’est un habitant des villes que beaucoup voudraient voir disparaître. Le rat. Chassés des égouts par les crues successives et les grands travaux, l’animal a changé de territoire et il est toujours plus visible. Paris compterait près de 4 millions de rats, deux fois plus que d’habitants.  En banlieue parisienne, le rongeur a aussi gagné du terrain et il s’attaque même aux véhicules, dévorant ceinture et garnitures des voitures la nuit sur les parkings. Sans recours, les riverains sont en colère. Campagnes de dératisation dans les immeubles, dans les squares, rien ne semble pouvoir arrêter la conquête des rats. A Marseille, la sonnette d’alarme est aussi tirée. Là aussi, il y aurait deux fois plus de rats que d’habitants. Alors comment agir ? A Paris dans le XVIIème arrondissement, des habitants ont décidé de prendre les choses en main : des patrouilles de chasseurs bénévoles sillonnent les quartiers pour éliminer le rongeur. Mais au-delà des nuisances et des dégâts matériels, la prolifération du rat en ville est une véritable bombe sanitaire. Leptospirose, salmonelle, toxoplasmose… les rats sont vecteurs de multiples maladies. A elle seule, la salmonelle serait responsable de 30 % des gastro entérites en France. Dératiseurs professionnels, chasseurs de rongeurs bénévoles ou scientifiques. De Paris à Marseille ou Lyon, ils sont partis en guerre.