Chargement…


L’ENVOLEE DES ARNAQUES | TF1 | Reportages

Dans l’univers foisonnant des escroqueries, les mises en relation permises par Internet ont changé la donne. Pour les escrocs, elles démultiplient les opportunités dans la vie réelle, si bien qu’ils s’attaquent désormais à un tiers de la population française. Ce sont 15 millions de Français âgés de plus de 14 ans (soit 30 % de la population) qui sont victimes d’une arnaque ou d’une tentative d’arnaque au cours de leur vie. Nous avons suivi des victimes qui se battent pour récupérer leur argent et des policiers qui luttent contre les bandes organisées. Dans le Beaujolais, Aimée et Jean, un couple de retraités, sont l’une des nombreuses victimes des abus de l’isolation à 1 euro. Au départ, des sociétés leur proposent une affaire en or : l’isolation de leur maison pour seulement 1 euro, grâce à une aide spéciale. « Ils ont insisté à tel point que mon mari les a finalement laissé venir », soupire Aimée. Leurs combles auraient dû être isolées, mais en réalité, leurs pièces de vie du premier étage ont été rendues inhabitables… Qui sont ces sociétés peu scrupuleuses qui se sont engouffrées dans ce créneau ? Nous avons infiltré l’une des plus importantes du secteur et avons découvert des pratiques édifiantes. John et Nicolas sont deux policiers chevronnés de la brigade des violences urbaines de Mulhouse. Depuis des mois, ils travaillent sur les agissements d’une bande organisée qui escroque les propriétaires de voitures haut de gamme. « La plupart du temps, les victimes ne savaient même pas qu’elles avaient été arnaquées, constate John. Pour elles, c’était véritablement  une panne de leur véhicule ». L’enquête du duo de policiers va les amener à découvrir des centaines de victimes partout en France. Et peu à peu, ils parviennent à trouver le mode opératoire du gang et l’identité de ses membres. Pour les deux policiers, tout va se jouer lors d’une grande opération de police où ils espèrent mettre un terme aux escroqueries de la bande organisée. Certaines arnaques peuvent même ruiner les personnes qui en sont victimes. C’est le cas de Katia et Ludovic, un couple de travailleurs sociaux, qui avaient acquis une maison contemporaine en conteneurs maritimes et qui ne l’a jamais eue. La même mésaventure est arrivée à Sonia, qui a dépensé toutes ses économies pour s’offrir une maison en bois. C’est en réalité le même constructeur du département de la Manche qui les a abandonnés après avoir empoché l’argent. « Quand je l’ai rencontré je voyais quelqu’un qui connaissait le sujet et qui m’a mise dans un état de confiance totale », témoigne Sonia. Lourdement endettés, la jeune femme et le couple luttent par tous les moyens pour obtenir réparation. Et puis il y a aussi ces petites escroqueries du quotidien qui empoisonnent la vie de millions de Français. Les dépannages d’urgence à domicile sont régulièrement mis à l’index par la répression des fraudes. Nous avons testé plusieurs plombiers avec une panne anodine, un simple joint de quelques centimes à changer. Certains artisans malhonnêtes vont diagnostiquer des pannes imaginaires et en profiter pour nous demander plus de mille euros ! Les arnaques sont un fléau, car aux pertes financières parfois considérables s’ajoute un sentiment de honte qui décourage certaines victimes d’en parler. En face, les escrocs forment un monde en perpétuel renouvellement pour trouver de nouvelles combines.