Chargement…


AFFAIRE BENOIT PHILIPPENS : LE BANQUIER N’AURAIT PAS DU DIRE NON | Enquêtes criminelles | W9

18 avril 2014. Les policiers de Visé, en Belgique, sont appelés pour des coups de feu dans une rue réputée tranquille. Deux banquiers, Benoît Philippens, 36 ans, et sa femme Carol, 38 ans, sont grièvement blessés. Ils étaient accompagnés du filleul de cette dernière, Esteban, 9 ans, atteint d’une balle en pleine tête. Aucun d’eux ne survivra. Avant de mourir, malgré de grandes difficultés pour s’exprimer, Carol parvient à raconter aux enquêteurs les secondes qui ont précédé le triple meurtre : « Il est arrivé près de mon mari, il lui a dit : « Tu me reconnais ? » et ensuite il a tiré. ». En suivant la piste du règlement de compte, les enquêteurs découvrent que Benoît et Carol s’étaient fait de nombreux ennemis. En effet, le mari, grand séducteur dans l’âme, faisait des avances appuyées à ses collaboratrices et même à des clientes ! Mais ce n’est pas tout. Au moment du drame, un litige opposait les victimes à deux clients qui s’étaient retrouvés très endettés à la suite du refus d’un prêt de 175 000 euros. Alors, qui en voulait aux époux Philippens au point de les exécuter froidement et de tuer au passage un enfant innocent ?