SIBERIE : LA VIE A LA DUR

Auteur(s) Delphine Cinier
Chaine M6
Émission Enquête Exclusive
Durée 61'
Diffusion 05/03/2017

A 6000 kilomètres de Paris, en Sibérie, la vie est très dure et la terre souvent ingrate. L’hiver la température peut descendre jusqu’à moins 63 degrés. La Sibérie a longtemps fait parler d’elle pour ses goulags… Et fascine pour son immensité, ses usines géantes et son climat impitoyable. Une terre hostile qui représente 77% de la surface du pays et abrite seulement 27% de la population… Pendant l’hiver, les conditions de vie sont extrêmes, parfois inhumaines. La nuit polaire peut durer trois mois. Ce documentaire propose une immersion inédite sur cette terre glaciale aux côté de celles et ceux qui chaque jour s’adaptent et luttent contre le froid pour survivre. De Yakuskt, ville la plus froide du monde à Norilsk, ville fermée de Sibérie, nous avons parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour aller à la rencontre de ces habitants de l’extrême. Pendant plusieurs mois, nous avons traversé à leurs côtés un hiver redoutable jusque dans les zones de Sibérie les plus mystérieuses et reculées.   Notre caméra s’est tout d’abord arrêtée à Yakuskt. Véritable anomalie naturelle, cette ville est considérée par les météorologues comme le pôle du froid. Là-bas, l’hiver est glacial. Les habitants vivent chaque dans l’extrême Le froid est leur ennemi, il tue chaque année plus de 200 personnes. La Sibérie cache des territoires encore plus hostiles. Difficile de les trouver, on les appelle les villes interdites. Elles ne figuraient même pas sur les cartes soviétiques. Simplement désignées par un code postal, on en répertorie aujourd’hui une quarantaine en Sibérie. Les villes closes ont longtemps été gardées secrètes et leurs habitants avec. Machines à produire du gaz naturel et connues pour leurs extractions de minerais, ces villes usines étaient des boosters économiques inestimables pour la Russie. A une époque, ces villes étaient des goulags. Là-bas, pour celui qui rêvait d’une autre vie : seul la mort était une porte de sortie. Nous avons obtenu l’autorisation spéciale du FSB d’y pénétrer pour aller à la rencontre des habitants de Norilsk. Pas de route, ni de train pour y aller. Seul l’avion vous y emmène… Ici la neige est noire et l’air sent le souffre, nous sommes dans l’une des plus grandes villes minières du nord de la Sibérie, situé 340 kms au Nord du cercle polaire. Norilsk est connue pour être la 6 ème la plus polluée du monde. Pour la première fois, une caméra française a pu filmer ses habitants.   Pour s’échapper à ces contrées inhospitalières et des hommes souvent violents sous l’effet de l’alcool, de plus en plus de jeunes fuient ces territoires extrêmes pour réussir une autre vie. Sous l’influence de leurs parents, ils quittent le domicile et s’inscrivent à l’université de Novossibirsk. Capitale de la Sibérie, cette ville offre une vie moderne et confortable à ses habitants. Ville de la réussite, elle est la promesse d’une autre vie pour la jeunesse de Sibérie. Depuis la capitale jusqu’aux territoires les plus hostiles, ce documentaire propose une immersion inédite en Sibérie, royaume de tous les extrêmes.
Master : 2621