MEURTRE DE LA BOULANGERE DE CARMAUX : CRIME PASSIONNEL OU MEURTRE PREMEDITE ?

Auteur(s) Aurélien Lamy
Chaine M6
Émission 66 Minutes
Durée 12'
Diffusion 26/02/2017

Ce 23 juillet, Maryline s’apprête à faire sa tournée matinale : une boucle de 90 km pour distribuer le pain. Depuis 17 ans, elle est employée dans la boulangerie Le Fournil du Ségala à Carmaux (Tarn). Pour ses 120 clients, c’est toujours un bonheur de la voir arriver et d’échanger quelques mots avec elle. Mais ce matin-là, personne ne verra Maryline… A 9h30, elle est retrouvée morte derrière la boulangerie ! Que s’est-il passé ? Qui pouvait en vouloir à cette quinquagénaire très appréciée ? Maryline Blondeau est belle femme de 53 ans que tout le monde appelle Marie. Depuis 17 ans, elle travaille au Fournil du Ségala et chaque matin elle fait une tournée de 90 km dans le Tarn. Pain, croissants et autres viennoiseries déposés avec le sourire, font le bonheur de ses 120 clients. Alors quand elle est découverte morte à l’arrière de la boulangerie ce matin de juillet 2016, c’est tout un département qui est sous le choc. Le corps de Maryline a été transpercé de plusieurs coups de couteau. Mais pourquoi un tel acharnement sur cette femme sans histoire ? Serait-ce un crime passionnel ? Pour tenter de dénouer ce meurtre sordide, les enquêteurs se plongent dans la vie privée de Maryline Blondeau. En couple depuis 24 ans avec Thierry, le père de ses deux garçons, le couple a finalement décidé de mettre fin à sa relation en octobre 2015. Depuis quelques mois Maryline a rencontré un homme, Mamadi Camara, avec qui elle entretient désormais une relation amoureuse. Quelques jours à peine après sa séparation avec le père de ses enfants, son amant vient s’installer chez elle. Mais la lune de miel sera de courte durée… A Noël 2015, lors d’un dîner chez la meilleur amie de Marilyne, l’amant a commencé à montrer son vrai visage : « si elle me quitte, je fous le feu à la baraque et je la flingue ». L’homme a-t-il mis ses menaces à exécution ? Toujours est-il qu’une semaine avant le meurtre, le domicile de Maryline va brûler … A la mort de Maryline, tous ses proches témoignent de l’attitude violente et inquiétante de Mamadi Camara. Il devient alors le suspect numéro pour le SRPJ de Toulouse et la piste du crime passionnel s’éloigne pour laisser place à celle d’un assassinat prémédité. L’ex-amant avoue être l’auteur des coups de couteau. Il n’aurait pas supporté que Maryline le quitte. Incarcéré depuis août 2016, il est mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation. Les deux enfants de la boulangère et leur père se sont constitués partie civile. Ils espèrent que la peine du meurtrier soit la plus lourde possible. Retour sur une affaire qui a bouleversé tout un département !
Master : 2628