Chargement…


  • 60'
  • Auteur : Julie Martin
  • 20-01-2018
  • Master : 2714

MARSEILLE : ELLE EST PAS BELLE LA VIE ? | TF1 | Reportages

Soleil 230 jours par an, plage en plein centre-ville, immobilier deux fois moins cher qu’à Paris : chaque année, 15 000 « nouveaux arrivants » s’installent dans la cité phocéenne. Depuis son titre de Capitale européenne de la culture en 2013, la ville est en pleine révolution. Un renouveau qui a propulsé la cité phocéenne dans le « top 3 » des destinations préférées du New York Times. Marseille, la sulfureuse, change peu à peu de visage !

Pour Soraya et son fils Issa, 8 ans, l’histoire commence Gare de Lyon à Paris. A 42 ans, cette maman célibataire a décidé de tout quitter pour vivre son rêve : s’installer à Marseille. Cette parisienne a seulement un mois pour trouver un toit, une école à son fils et commencer une nouvelle vie professionnelle, comme styliste dans un grand magasin : « Je quitte tout, ce n’est pas facile. Pour moi, c’est le grand saut. Je fais la fille pour qui tout est sous contrôle, mais en fait, ce n’est jamais comme ça la vie ! » 

A 58 ans, Bernard, marseillais de naissance, s’apprête à quitter les rangs de la police nationale. Sa retraite, il souhaite la consacrer à Marseille. Il veut redorer l’image de « sa » ville, en devenant un « Greeter », un guide bénévole : « J’ai envie de montrer aux personnes qui viennent que Marseille, c’est autre chose que les règlements de compte, c’est autre chose que les poubelles ». Avec ce passionné qui ne manque pas d’humour, nous découvrions le vrai visage de la cité phocéenne, des quartiers encore authentiques, loin des parcours balisés des tour-opérateurs.

L’autre visage de Marseille, c’est aussi la campagne en plein coeur des quartiers nord. Augustin veut donner une nouvelle vie à une propriété familiale, en cuisinant des légumes « made in Marseille » : « Moi 4e génération de marseillais, je trouve qu’il faut honorer cette chance et essayer d’en faire quelque chose pour le futur et pour Marseille ». Pour lancer leur petite entreprise, Augustin et ses comparses du collectif Terre de Mars devront relever un défi : vendre leurs produits lors de la Fête de la Gastronomie.

Alexandre, 25 ans, gamin des quartiers sensibles, est lui parti à la conquête du nouveau palace de la ville, avec vue sur le Vieux Port. Grâce à son mentor, le chef Barman Xavier, il découvre l’univers du luxe. « Le chef il m’a donné ma chance. Ce n’est pas tout le monde qui a une chance pareille. Mais je me suis donné beaucoup de mal pour arriver là ! » Il a 1 mois pour inventer un cocktail qui pourrait figurer sur la carte de cet hôtel 5 étoiles. Ensemble, Alexandre et Xavier relèvent le pari d’inventer le luxe « à la marseillaise ».