Chargement…


  • 57'
  • Auteur : Bertrand Bolzinger
  • 18-11-2018
  • Master : 2789

LE SCANDALE DES EPAVES ROULANTES | TF1 | Reportages

Le marché du véhicule d’occasion enregistre chaque année des records. L’année dernière, environ six millions automobiles ont changées de main. Mais sans le savoir, vous êtes peut-être au volant d’une épave roulante. Depuis plusieurs années, les scandales se multiplient. En 2015, 5000 voitures d’occasions gravement accidentées et mal réparées sont revendues par des garagistes sans scrupule avec la complicité d’experts véreux. En 2017, 1000 voitures dangereuses sont rappelées par le Ministère de l’Intérieur. Ces méfaits ont déjà causé la mort d’un jeune homme de 19 ans. Nous avons donc voulu savoir si nous pouvions encore acheter et rouler en toute sécurité dans une voiture d’occasion. Notre enquête révèle comment, experts, garagistes, contrôleurs techniques et mêmes des voleurs de voitures … parviennent toujours à remettre en circulation des milliers de voitures dangereuses chaque année…

Pendant plusieurs mois nous avons suivi l’enquête d’une brigade de gendarmerie spécialisée dans l’automobile. Dans son viseur, un expert qui aurait autorisé la remise sur le marché de près de 2000 véhicules dangereux. Et quand les gendarmes les passent au crible, ils découvrent des épaves roulantes : trou dans le plancher, structure mal soudée, châssis plié, train arrière mal fixé … en cas de collision ces voitures se seraient pliées comme de vulgaires boites de conserves. les propriétaires se retrouvent avec des voitures bonnes pour la casse. Par précaution, les gendarmes sont obligés de retirer ces véhicules de la circulation : «Ce qu’il faut vous dire c’est que l’on vous a sauvé la vie. »

L’expert frauduleux a contrôlé 1874 voitures en deux ans. C’est trois fois plus que la moyenne effectuée par ses collègues. Les enquêteurs soupçonnent le professionnel de magouiller avec les garagistes. Cet expert a fini par accepter de nous parler. Il nous assure vérifier tous les véhicules trois fois, comme la loi l’oblige, mais de façon express « je considère qu’une visite correcte un quart d’heure c’est largement suffisant ».

Nous avons aussi rencontré Franck. Sa spécialité, voler des voitures pour en réparer d’autres gravement accidentées. Normalement ce sont les experts qui sont censés détecter ce genre de tricherie, mais Franck sait être convaincant. « Les experts, il suffit juste de glisser un petit billet en plus ! On leur donne trois cents euros et on n’a pas besoin de présenter de factures de pièces détachées du véhicule. »

Quand l’expert ne fait pas son travail, le contrôle technique est le dernier rempart contre les voitures épaves. Seulement, là encore, il y a une faille. Nous nous sommes rendus en caméra cachée dans un contrôle technique avec une vieille voiture recalée à son dernier examen. Et vous allez voir comment nous sommes ressortis avec un contrôle technique en règle.

Enquête sur ces occasions en or, qui peuvent vous envoyer tout droit au cimetière.