Chargement…


  • 58'
  • Auteur : Sophie Rabiller
  • 07-10-2017
  • Master : 2655

IMMOBILIER – DEVENIR PROPRIETAIRE : L’AVENTURE D’UNE VIE | TF1 | Reportages

Selon les spécialistes de l’immobilier, les taux d’intérêt des crédits ont rarement été aussi bas. C’est le moment où jamais d’acheter. Acquérir son propre toit, c’est le rêve de 9 Français sur 10, mais le chemin qui mène à la propriété est souvent semé d’embuches. Comment éviter les pièges et acheter au bon prix ? Plusieurs couples se sont lancés dans cette grande aventure sous l’oeil de notre caméra. Pendant un an, nous les avons suivis étape par étape, pour le meilleur et pour le pire.

Clara et Axel, la trentaine, espèrent dénicher la perle rare pour leur premier achat : une belle maison ancienne qui doit être assez grande pour permettre à Axel de lancer sa nouvelle activité. Devront-ils renoncer à certains critères pour devenir propriétaires ? Des petites annonces à la signature chez le notaire, nous avons partagé la quête du jeune couple pour trouver la maison idéale : « Acheter une maison, c’est un grand pas pour nous, ça fait 8 ans qu’on est ensemble, on est pacsés depuis 3 ans. On passe très clairement à l’âge adulte en faisant ce genre de démarche. On a hâte ! »

L’achat d’un bien immobilier est parfois un choix irrationnel. C’est ce qui est arrivé à Julien et Véronique. Ce couple a craqué pour un château du XVIIe siècle aux portes de la Sarthe mais en ruines. « On a eu un coup de coeur commun. On est rentré et on s’est dit, c’est là. On a trouvé notre «chez nous» en fait. Il y avait une sorte d’évidence de se dire : on est fous, on sait qu’il y aura des hauts des bas, ça va être un projet qui va être pharaonique mais c’est là.» Depuis l’achat du château il y a deux ans, Julien et Véronique sont tous les jours à son chevet pour tenter de le sauver. Le chantier d’une vie.

Etre propriétaire, ne signifie pas la fin des galères. Arlette et André ont tout perdu en quelques minutes lors d’une inondation qui a dévasté plusieurs communes en mai 2016. Aujourd’hui, leur combat est de parvenir à reconstruire leur habitation mais surtout de «se reconstruire. ». « Quand on achète, on est content. Est-ce qu’on pense à ce qu’il pourrait arriver ? On y pense peut-être inconsciemment quand on voit des choses qui se passent à la télévision, mais on se dit que ça ne peut pas nous arriver.» Cela fait déjà 11 mois que le couple de retraités attend le feu vert de l’assurance pour démarrer des travaux. Pour le moment ils habitent dans une caravane au fond de leur jardin.