Chargement…


  • Auteurs : Nicolas Moscara, Patrick Dedole
  • 19-07-2017

Bataillon des marins pompiers de Marseille – N°8 : Marseille et les pyromanes | Le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille | RMC Découverte

« Quand on arrive sur une intervention, si on n’a plus peur, on prend plus en compte le danger. Donc dans ce cas là on n’est plus en sécurité. »

Marseille est entourée de collines qui forment le « Poumon Vert » de la ville. Le sud est de la ville de Marseille est une zone verte. Mais chaque été la sécheresse prend le dessus et bat des records. Cela fait depuis plusieurs mois que cette sécheresse met en danger la vie de ses habitants … De simples feux de broussailles menacent alors directement les HLM au pied des massifs qui entourent la cité phocéenne…

Un banal feu de broussailles peut très vite évoluer en un gigantesque incendie urbain puis de feux de forêt… C’est dans ce type d’intervention que les marins pompiers appuient leur stratégie d’extinction sur les HBE : les Hélicoptères Bombardiers d’Eau. Grâce à leurs frappes chirurgicales les feux sont rapidement maîtrisés. Mais l’ennemi est ailleurs… Les marins pompiers doivent également négocier avec les pyromanes en herbes des cités qui au coeur de l’été trahissent troquent quelques fois leur ennui avec un briquet et quelques herbes sèches… Les marins pompiers fac à ces VA (violences urbaines) jouent alors un rôle de médiateur salvateur… De juin à Octobre, les marins pompiers de Pointe rouge sont en alerte permanente pour des malaises dans les calanques. L’été les piqures de Méduse sont nombreuses. Elles peuvent provoquer une syncope chez une victime. Derrière cette « bobologie » peut se cacher des cas extrêmes. C’est pourquoi il n’y pas de petites urgences pour les marins pompiers du bataillon de Marseille.