Chargement…


  • 52'
  • Auteur : Marc di Rosa
  • 04-10-2017
  • Master : 2684

AFFAIRE MATHIEU BUELENS : LE DEXTER DE LA CHARENTE | Enquêtes criminelles | W9

Ce mardi 26 juin 2012, il est 21h30 lorsque les pompiers reçoivent un appel d’une habitante de Barbézieux près d’Angoulême. L’immense bâtisse de sa voisine, Claude Tavernier, est en feu. Sur place, les secours découvrent une scène d’horreur : le corps sans vie de la vieille dame gît au milieu de sa salle à manger. Et ce ne sont pas les flammes qui l’ont tuée. Avant de mourir, Claude a subi un véritable calvaire : elle porte des traces de lutte. Bâillonnée avec de l’adhésif, elle a reçu 42 coups de couteau. La petite commune est sous le choc. A 83 ans, Claude Tavernier était encore très active et donnait tout son temps et son argent aux autres. Veuve d’un ancien militaire reconverti dans l’industrie du Cognac, adulée par ses 5 enfants et ses 27 petits enfants, Claude était millionnaire et vivait seule dans la maison familiale. Or avant d’être incendiée, sa demeure a été fouillée : la télévision, les objets précieux, la carte de crédit, même sa voiture a disparu !

Le ou les agresseurs de la vieille dame cherchaient-ils un magot ? Claude Tavernier les a-t-elle surpris avant qu’ils ne s’acharnent sur elle ? Pendant des mois, les gendarmes vont exploiter cette piste… En vain. Face à ce crime « parfait », l’affaire aurait pu en rester là. Mais c’est sans compter sur un incroyable coup de théâtre : le soir du drame, vers 20h, un témoin a aperçu un jeune homme qui sortait de la résidence de la victime. Et il y a détail qui l’a interpellé : le mystérieux individu portait un polo bleu clair, un polo de la gendarmerie !

Les enquêteurs sont sous le choc : Claude Tavernier aurait-elle été tuée par l’un des leurs ? Aussitôt tous les jeunes gendarmes de Charente sont répertoriés et leurs emplois du temps analysés. Un travail de fourmi qui va finir par payer ! Le principal suspect s’appelle Mathieu Buelens, il a 27 ans. En service dans une commune voisine, il s’apprête à rentrer dans la police scientifique. Mais surtout Mathieu Buelens, était un ami de la vieille dame et il avait l’habitude de lui rendre visite… Alors sous l’uniforme du gendarme discret, bien sous tous rapports, se cacherait-il un meurtrier sanguinaire ? Et dans ce cas, pourquoi, ce 26 juin 2012, se serait-il déchaîné sur la victime, avant de maquiller son crime en cambriolage ?